Actualités

Lancement de la plateforme digitale du Sénégal à destination des entrepreneurs de la diaspora

28/10/2019

25 entrepreneurs du Maroc, du Sénégal et de Tunisie se sont réunis à Dakar mardi 22 octobre pour travailler sur leur stratégie de recherche de financements auprès des investisseurs de la diaspora dans le cadre de l'Investment Academy du projet DiafrikInvest coordonné par le réseau ANIMA. Le lendemain, ils ont participé au Forum de l'Innovation, de l'Entrepreneuriat et du Leadership de Dakar (FIELD), organisé par le CJD Sénégal, lors duquel ils ont eu l'opportunité de rencontrer des partenaires pour développer leur entreprise au Sénégal. Le FIELD a été également l'occasion du lancement par le CJD Sénégal, ANIMA et près de 40 structures séngalaises partenaires (Union Européenne, DGASE, ADEPME, APIX, entre autres), d'une plateforme digitale pour faciliter l'accueil des entrepreneurs et des investissements de la diaspora au Sénégal. 

 

Le continent africain est une terre d'opportunités bien identifiée par les entreprises du monde entier. Les diasporas africaines, qui disposent de réseaux à l'étranger, et parfois de compétences et de financements qui manquent en Afrique, sont considérées comme une des clés pour révéler tout le potentiel du continent. ANIMA Investment Network, à travers la mise en oeuvre du programme DiafrikInvest au Maroc, au Sénégal et en Tunisie, agit à plusieurs niveaux pour établir ces ponts entre la diaspora et les pays d'origine. 

 

La semaine du 23 au 25 octobre 2019 est une étape importante dans la vie du projet DiafrikInvest au Sénégal qui met en oeuvre :

  • Un accélérateur de start-up qui accompagne 70 entrepreneurs de la diaspora et des trois pays dans leur accès aux marchés africains et leur recherche de financements. C'est dans le cadre des activités de cet accélérateur qu'est organisée l'Investment Academy DiafrikInvest de Dakar le 22 octobre 2019. 25 entrepreneurs du Maroc, du Sénégal et de Tunisie ont participé à cette journée de formation sur la recherche de financements, et à des rendez-vous d'affaires organisés au FIELD le 23 octobre au King Fahd Palace de Dakar 
  • Des stratégies et outils pour connecter les pays africains et leur diaspora. C'est dans le cadre de ce volet du projet que près de 40 acteurs sénégalais se sont associés au CJD Sénégal pour lancer la plateforme digitale pour faciliter l'investissement de la diaspora au Sénégal. Cette plateforme a été lancée officiellement au FIELD le 23 octobre 2019.

 

Cette plateforme est le résultat d'un processus de concertation entamé en 2016 et jusqu'à ce jour, animé par le CJD Sénégal avec l'appui d'ANIMA, qui a permis de consulter 39 organisations institutionnelles, économiques et de la coopération, lors d'une série d'ateliers tenus entre 2016 et 2019. Ces échanges ont débouché sur un plaidoyer comprenant plusieurs recommandations pour favoriser l'investissement productif de la diaspora sénégalais, parmi lesquelles la plateforme digitale entreprendreausenegal.org 

 

Une réponse aux enjeux de financements des entrepreneurs 

"L'accès au financement pour les start-up en Afrique est limitée. Cela s'explique par le manque de financements en fonds propres, mais aussi par l'incapacité des entrepreneurs à comprendre les attentes des investisseurs", explique Thameur Hemdane, formateur dans le cadre de DiafrikInvest et fondateur de la plateforme Afrikwity qui permet aux entrepreneurs de mobiliser du capital par le biais du financement participatif (crowdfunding).

 

L'Investement Academy DiafrikInvest vient précisément apporter une réponse au manque de compétences des entrepreneurs pour valoriser leur start-up, construire leur business plan financier et savoir vers quelles sources de financement se tourner. "Avec ce projet, ANIMA prépare les entrepreneurs pour lever des fonds, mais nous facilitons aussi la rencontre entre entrepreneurs et investisseurs, et entre investisseurs puisque plusieurs rencontres auront lieu dans les mois qui viennent", poursuit Léonard Lévêque, coordinateur DiafrikInvest chez ANIMA Investment Network.

 

Mobiliser les diasporas pour le développement de l'Afrique 

Les études récentes de l'OCDE estiment à près de 10 millions le nombre de migrants originaires des pays de la rive Sud et Est de la Méditerranée installés à l'étranger, tandis qu'une étude de 2009 de l'agence de recrutement République Agence Talent révèle que 54% des étudiants arabes et des cadres supérieurs formés à l'étranger (en particulier en Europe) ne reviennent pas s'installer dans leur pays d'origine. De même, la diaspora africaine est considérée aujourd'hui comme "la sixième région de l'Afrique", en raison de son poids démographique, politique et économique.

 

Le développement économique de la Méditerranée et de l'Afrique apparaît comme étant intimement lié à la mobilisation de sa diaspora qui représente une cible mobilisée par ANIMA depuis des années au travers des différentes actions entreprises en matière de mobilisation des diasporas économiques en Afrique du Nord, en Afrique de l'Ouest et au Moyen-Orient.

 

Face à ces défis, ANIMA a déployé de nombreuses initiatives et dispositifs depuis 2005 visant à mobiliser les diasporas comme relais d'opinion, réseau d'affaires, apport de compétences ou d'investissements au service des pays méditerranéens et africains. Parmi les actions mis en oeuvre, citons les guichets diaspora qui ont été mis en place en Egypte ou en Jordanie; les nombreux roadshows de promotion des opportunités d'investissement et d'affaires organisés auprès de la diaspora ; les programmes de mentorat des entrepreneurs africains par des talents et experts de la diaspora; ou des missions d'affaires organisées en Afrique mobilisant les entrepreneurs de la diapora.

 

"Forts de cette large expérience, nous collaborons aujourd'hui avec les gouvernements et les institutions des pays africains pour créer des stratégies ciblant les talents et les investissements de la diaspora, afin d'avoir une action durable envers cette population à fort potentiel. La plateforme lancée cette semaine au Sénégal s'inscrit parfaitement dans cet objectif", se félicite Léonard Lévêque, le coordinateur de DiafrikInvest chez ANIMA.

 

Découvrez la plateforme digitale pour faciliter l'investissement de la diaspora au Sénégal.

 

Téléchargez le document de plaidoyer DiafrikInvest "Propositions sur la contribution de la diaspora sénégalaise à l'investissement productif"

 

Télécharger le communiqué de presse